En quoi consiste le projet ?

Le projet d’un montant total d’environ 6,4 milliards de FCFA (9,7 millions d’euros) est mis en œuvre par l’ONPC (Office National de la Protection Civile) dépendant du MEMIS (Ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur et de la Sécurité), appuyé par une équipe de 4 experts d’Expertise France (agence française d’expertise technique internationale) et de CIVIPOL Conseil.

Le projet de modernisation et d’extension de la protection civile en Côte d’Ivoire a été lancé officiellement le 7 février dernier, avec la signature du mémorandum d’entente en présence du Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité (MEMIS).

Le projet consiste à développer la composante des pompiers civils, créée officiellement en 2014 (décret n°2014-395 du 25 juin 2014 portant création de l’emploi de pompier civil)

Signature du mémorandum

Le projet appuiera la construction et l’équipement de 8 centres de secours d’urgence : ABOISSO, AGBOVILLE, BONDOUKOU, DALOA, DIMBOKRO, MAN, MANKONO et SASSANDRA.

Ce projet de grande ampleur, le plus important mis en œuvre en Afrique de l’Ouest, le permettra de compléter le rapprochement des moyens de secours des populations civiles sur la majeure partie du territoire ivoirien.

La Délégation de l’Union Européenne qui finance le projet sur un reliquat du 10e FED pour un montant total de 6 368 000 000 FCFA (environ 9,7 millions d’euros) en a confié la mise en œuvre à Expertise France, agence française d’expertise technique internationale, associé à CIVIPOL conseil pour la partie formation.

La direction centrale de sécurité et de défense (DCSD) du ministère des affaires étrangères et du développement international français, ainsi que la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises du ministère de l’intérieur français sont également partenaires de cet ambitieux projet.

LES OBJECTIFS DU PROJET

Le projet se décline en 4 objectifs :

  • Renforcer le niveau de formation des agents de protection civile et favoriser le pyramidage des 1500 pompiers civils :
  • Renforcer les moyens en équipements et en infrastructuresla composante des pompiers civils
  • Renforcer l’Office National de la Protection Civile dans son rôle de commandement et de gestionnaire de crise à travers la réalisation d’un Centre Interministériel de Gestion de Crise.
  • Renforcer les capacités de gestion des ressources humaines, de gestion administrative et financière des structures et équipements, de coordination et de formation de l’ONPC, en formant les personnels.